Volume 21 No 1
1er trimestre
2005
First Quarter










Tous les numéros
All the issues

Volume 21 No 1
1er trimestre • 2005• First Quarter

NOUVELLES • NEWS

Opening Doors for Canada Wood - continue from the index
Shortly after the announcement of the program, the industry associations asked the federal government for approval to use the name Canada Wood in their branding activities in offshore markets. They recognized the value of branding their products under the Canada name and have formed the Canada Wood Group to deliver some of the activities overseas.

Now in its third year of operation, some results of the Canada Wood investments are becoming increasingly evident. In France at Salon Maison Bois d'Angers, Canada Wood's booth was by far the most visible country presence at the show. During this show, a large Quebec modular housing manufacturer signed an agreement with a French developer to build 72 Super E wood-frame, multi-family units. Other Canadian exhibitors reported significant sales leads stemming from the show. Sylvain Labbé, President of the Quebec Wood Export Bureau, expresses the sentiments of the wood products associations across Canada. "Under Canada Wood, our products have gained increased exposure and market success in Europe and Asia."

In a pleasant and interesting twist, a hard maple "Chasitsu" display won the Designer's Showcase first prize at IPEC 21 in Japan. Over the centuries, the Japanese have developed a special small enclosed space for their tea ceremony, which is called Chasitsu. Using Quebec maple, designers drew on its white colour and fine grain to add elegance to the tea arbour. The prize was awarded based on visitors voting for their favourite out of 34 displays. As the winner, the Quebec maple Chasitsu will be accorded the privilege of displaying at the prestigious Salon du meuble de Paris in 2005. Canada Wood's support for unique projects such as this provide an opportunity for industry to diversify into new markets and showcase the beauty and quality of our wood.

Under our market access and technical standards element, Canada Wood has funded projects to allow Canadian wood products continued access to both the European (EU) and Asian markets.

In Asia where Canada Wood supports a number of market access activities, there have been some notable achievements.

The new regulations make wood-frame construction an acceptable and viable alternative to traditional concrete construction methods and give developers the opportunity to apply Canadian wood-frame methods on a wider scale.

In any business enterprise, an entrepreneur must understand the customers, their wants and what it will take to get the product to them. Market knowledge is an essential component to successfully operate offshore. Canada Wood has funded market research studies carried out by individual wood products associations in overseas markets and then enables these reports to be shared among the wood products industry members across Canada through registration on our Web site portal. By doing this, valuable market intelligence is not limited to one business, or one industry association, and this cooperative approach provides a "competitive" step-up to all Canadian members operating on the global stage.

Realizing the need to concentrate our financial resources where they will gain the biggest advantage, Canada Wood has initiated a series of market development strategies for South Korea, Taiwan, Japan, Europe and China. All the country-based market strategies are being developed in close collaboration with the associations and provincial partners. These strategies will not only layout a blueprint to guide the Canada Wood program in the wise investment of public funds, but they will also offer practical direction to Canadian businesses in their offshore market pursuits. Initial indicators are that South Korea and Japan show good potential for Canadian manufacturers to increase wood products sales, whereas studies suggest opportunities are limited in Taiwan. Strategies for Europe and China, currently being undertaken, will guide our pathway for the future.

With more than 80 percent of our wood products exports bound for the United States, our southern neighbour will always be our main market. However, that does not preclude the need to diversify our markets. This strategy requires a longer term outlook and an investment of time and money. Natural Resources Canada's Canadian Forest Service has shown its commitment to this goal by initiating Canada Wood, a program designed to grow new markets for Canadian wood products.

Rémi Cadrin prend sa retraite (suite de l'article de la page d'accueil)
M. Cadrin anticipe le plaisir de se retrouver dans les Cantons de l’Est, son château fort depuis toujours, à Sherbrooke plus spécifiquement, pour y vivre une vie de retraité actif avec son épouse Suzanne. Il souligne avec enthousiasme qu’il a toujours aimé les défis, si « c’est pas possible », il aime prouver le contraire! Selon lui, il faut croire au monde, le capital humain est la ressource la plus importante.

Durant quarante-neuf ans dans le monde du bois, Rémi Cadrin dit n’avoir jamais recherché de postes, que c’est la vie qui s’est chargée de lui en offrir…

Pour Rémi Cadrin, il déclare « Mission accomplie ». Il dit en terminant : « il faut savoir embarquer dans l’autobus de la vie active mais il faut aussi savoir en débarquer ».

À soixante-quatre ans, il mentionne que « ça été très court »!

Nous en profitons pour lui souhaiter ainsi qu’à son épouse Suzanne, santé, bonheur et joie dans cette nouvelle vie qui commence.

L’impressionnante feuille de route de Rémi Cadrin
De 1998 à ce jour Président du Conseil d’administration du Groupe Spencer
De 1987 à 1998 Président et Directeur-Général du Groupe Spencer
Nov. 1977 à 1987 Vice-Président – Groupe Spencer
Déc. 1965 à nov. 1977 Directeur-Général – Paul Vallée inc.
Avril 1961 à déc. 1965 Gérant-adjoint – Quebec Hardwoods inc.
Mai 1959 à avril 1961 Classificateur de bois franc – Quebec Hardwoods inc.
Sept. 1958 et mai 1959 École forestière de Duchesnay – Classificateur et mesureur de bois franc
Avril 1956 à août 1958 Journalier – Dominion Flooring inc.
______________________________________________________________________________
1998 à ce jour Président – Dalkeith Lumber inc.
1995 à 2000 Vice-Président et co-fondateur – Séchoirs Lachute inc.
1991 à 2002 Président et fondateur – Potsdam Hardwoods inc.
1989 à 1996 Président et fondateur – Iindustries Bois Ditton inc.
______________________________________________________________________________
1988-1989 et 1989-1990 Président – Club des Bois Francs de Montréal inc.
1987 - 1993 Directeur – NHLA
1986 - 1987 Président – Association des marchands de bois en gros du Québec

Biesse Canada - Journées portes ouvertes réussies
C’est au siège social de Biesse Canada à Terrebonne que se tenait deux journées portes ouvertes les 29 et 30 octobre 2004.

Des visiteurs provenant de différentes régions du Québec sont venus voir une impressionnante gamme de machines en fonction.

Messieurs Claude Roy et Pierre Bazin se sont dit très satisfaits du succès obtenu par leur événement.


Ouverture officielle des nouveaux locaux de Produits forestiers CJP
Le 24 septembre 2004 se tenait l’ouverture officielle des nouveaux locaux de Produits forestiers CJP, situé au 730 rue Delage à Longueuil.

Plus de 150 visiteurs étaient attendus pour cette occasion.

27e congrès - AMPCQ - Marcel Tardif se retire
Le 27e congrès de L’Association des manufacturiers de palettes et contenants du Québec s’est tenu les 24 et 25 septembre 2004 à l’Hôtel Chéribourg de Magog-Orford.

Comme toujours, les membres de l’association participaient en grand nombre à l’événement où les retrouvailles étaient des plus chaleureuses.

Lors de l’assemblée générale annuelle, M. Marcel Tardif, secrétaire et directeur général de l’AMPCQ depuis de nombreuses années, annonçait aux membres que l’heure de la retraite avait sonnée, puisqu’il atteindrait alors ses soixante-quinze ans.

C’est avec plaisir que nous profitons de l’occasion pour saluer M. Tardif (Marcel pour les plus intimes), un gestionnaire, un organisateur, un secrétaire, un directeur général, un homme polyvalent qui a toujours dirigé l’AMPCQ de façon exemplaire et a permis à tous les membres de profiter de son grand savoir-faire. Tous, sans aucun doute, regretterons son départ car il était et demeurera un peu l’âme de ce qu’a été et continue d’être l’AMPCQ.

La meilleure description que nous pouvons offrir de M. Marcel Tardif est qu’il a toujours été un gentilhomme; un homme qui montre de la noblesse, de la générosité dans ses actes, de la distinction dans ses manières.

On lui souhaite donc santé et bonheur à lui et son épouse dans cette deuxième retraite.

Une nouvelle usine à Saint-Pascal
Développement économique Canada versera une subvention de 100 000 $ à l'entreprise Almar-WBC pour l'implantation d'une nouvelle usine de produits en bois à Saint-Pascal, dans le Bas-Saint-Laurent.

Ce projet permettra de créer cinq nouveaux emplois à court terme et d'assurer le maintien de cinq emplois existants à Saint-Pascal.

Almar-WBC est une entreprise de 2e et 3e transformation spécialisée dans la production de produits promotionnels et décoratifs en bois. Elle fabrique et met en marché une variété de produits haut de gamme personnalisés dont des boîtes décoratives, des bases de trophée et des plaques murales en bois. Cette nouvelle entreprise est issue de la fusion de L'Oisellerie Trois-Saumons, spécialisée dans la production d'éléments de coffrets en bois, et d'Almar Wooden Box Company, spécialisée dans la vente, le marketing et la distribution.

Cet appui financier servira à l'achat d'équipements productifs à la fine pointe de la technologie qui permettront à l'entreprise d'être compétitive sur le plan technique et de consolider son positionnement sur les marchés canadien et américain.

Source : LesAffaires.com

Akhurst Machinerie Ltée
Veuillez prendre note que depuis le 24 septembre dernier, Akhurst Machinerie Ltée est maintenant situé au : 2786, chemin du Lac, Longueuil (Québec) J4N 1B8
Téléphone : (450) 679-7171 Télécopieur : (450) 679-1727

L’AQFSB en congrès à l’Hôtel du Lac Carling - L’Association québécoise des fabricants de structures de bois tenait
son congrès annuel les 5 et 6 novembre 2004 à l’Hôtel du Lac Carling.

Plus de quatre-vingt personnes participaient à l’événement et ils ont eu l’occasion d’entendre Mme Pauline Rochefort – Présidente du conseil canadien du bois, et Mme Patrice Tardif présenter le projet « Branché sur le bois ».

Me Paul Fernet a entretenu les participants du suivi du dossier des ingénieurs.

D’autre part, l’AQFSB a honoré trois de ses bâtisseurs : Messieurs Michel Larocque (Mitek), Bertin Sirois (Modulex) et Robert Veilleux (Romaro 2000).

Grâce à ses commanditaires : Bois du Fjord inc., Distribution Solive Ajourée 2000 inc., Éditions C.R. inc., Modulex inc., Mitek Canada inc., Nordic Bois d’ingérierie, Quebec Wood Export Bureau, Systèmes de construction Jager inc. et True Joist, l’Association offrait à nouveau à ses membres un événement annuel de qualité à tous les points de vue.

L’assemblée générale a renouvelé le mandat des directeurs et M. Richard Létourneau de La Charpenterie a été réélu au poste de président.

Sibo 2004
Les 29, 30 et 31 octobre 2004 se tenait à Saint-Hyacinthe le salon Sibo. Ce fut une belle occasion de prendre plusieurs photos! Téléchargez notre version PDF pour le reportage photos

Maison Bois Angers 2004 | Un autre succès |
La 6e édition du Salon Maison Bois d’Angers en France, tenue du 1er au 4 octobre 2004, a encore une fois connu un vif succès.

Des visiteurs de plus en plus conscients de la grande flexibilité de la construction à ossature de bois ont visité les stands des manufacturiers et fournisseurs québécois et canadiens.

On retrouvait à Angers : Habitaflex, Demtec International, Cèdres Saint-Laurent, Modulex, Solive Ajourée 2000, Chalet et Villa du Canada, Viceroy, Canadabris, Maisons de Pièces Bondu, Panexpert, True North Log Homes, Arontec, Maisons Idea, MIC, Primatech, BC Wood Specialties Group, SHQ et Q-WEB.

La participation québécoise et canadienne était à nouveau réalisée grâce à la collaboration de différents partenaires, soit : Le Q-WEB (Quebec Wood Export Bureau), la SHQ (Société d’habitation du Québec), le ministère des Ressources naturelles du Québec et le ministère des Ressources naturelles du Canada par son programme Canada Bois.

« L’événement CNC au Canada » de Drolet Machinerie : un succès
Les 29 et 30 octobre 2004, l’équipe de Drolet Machinerie avait convié clients et amis à « L’événement CNC au Canada » à leur salle de montre sur le boulevard Terra-Jet à Saint-Cyrille, près de Drummondville.

Les plus de cent visiteurs ont pu observer des équipements à la fine pointe de la technologie, en pleine action, et ils ont pu discuter de leurs projets avec les conseillers techniques sur place, ainsi qu’avec les fournisseurs de Drolet Machinerie : IMA, Bacci et CMS.

Selon Michael Drolet, « L’événement CNC au Canada » a remporté un vif succès auprès de la clientèle.

Le bois traité à haute température
Produit naturel, sans agent de préservation, résistant à la détérioration biologique et possédant un cachet particulier, le bois traité à haute température suscite un intérêt de plus en plus grand sur les marchés. De nombreux termes le désignent : bois rétifié®, bois torréfié, bois traité thermiquement, etc. Les procédés varient quelque peu, mais utilisent tous le même principe : un traitement thermique variant entre 160°C et 245°C.

Le traitement à haute température pour une période donnée est une pyrolyse contrôlée de la composition chimique du bois, ce qui modifie sa structure interne ainsi que ses propriétés physico-chimiques.

Le bois ainsi traité devient plus résistant aux attaques des agents pathogènes et a une stabilité dimensionnelle accrue, car sa teneur en humidité avoisine 0 %. Il peut alors être, dans certains cas, une solution de remplacement intéressante aux bois traités chimiquement.

Cependant, ses propriétés structurales sont réduites, ce qui en limite les usages. Le traitement durcit le bois et requiert donc une attention particulière lors de l’usinage.

Le bois traité à haute température peut être utilisé principalement pour la fabrication de produits extérieurs, comme des clôtures, des meubles de jardins, des patios, des jeux de parc, des lambris, etc. De plus, comme le traitement en modifie la couleur, les essences de faible valeur marchande peuvent obtenir une plus-value pour des usages tels les armoires de cuisine et les planchers, car ils ressemblent davantage aux bois exotiques sur différents marchés, notamment les marchés européens.

Les bois traités à haute température semblent destinés à un avenir intéressant. Cependant, de nombreux défis doivent être relevés pour qu’ils occupent une meilleure place sur les marchés. La commercialisation et l’uniformité du produit sont des éléments clés quelquefois négligés par les promoteurs.

Source : Steve Huppé, Info Forêt, no. 82, décembre 2004

Prix reconnaissance - Forêt de la CSST
Au cours des cinq dernières années, près de 40 travailleurs ont perdu la vie dans les secteurs de la forêt et des scieries. En moyenne, plus de 3 000 travailleurs se blessent chaque année dans ces secteurs d'activité. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) croit que ces accidents auraient pu être évités. Certaines entreprises l'ont compris et ont conçu des moyens de prévention novateurs!

Dans le cadre du Prix reconnaissance, plus de 25 établissements québécois du secteur de la forêt et des scieries ont présenté des innovations qu'ils ont mis au point pour réduire les risques d'accident dans leur milieu. Mis sur pied par la CSST, le Prix reconnaissance vise à récompenser ces initiatives et à les faire connaître. Parmi tous les projets, certains se sont particulièrement distingués, ce qui a valu aux travailleurs et aux employeurs qui les ont présentés d'être récompensés en tant que lauréats dans leur région. C'est le cas des Entreprises Luc Filion et des Matériaux Blanchet inc., deux exemples à suivre en matière de santé et de sécurité du travail!

Chez Les Entreprises Luc Filion, on ne laisse pas tomber la prévention! Les chicots représentent un danger constant pour les travailleurs forestiers qui circulent sur les parterres de coupe et qui risquent d'être blessés par des branches qui tombent. Afin d'éliminer les chicots de façon systématique, Les Entreprises Luc Filion, de la région des Laurentides, ont trouvé une façon de les désigner lors des travaux de martelage destinés au prélèvement des essences de bois. Pour que les chicots soient abattus à l'aide d'engins forestiers, on doit les marquer à une hauteur supérieure à trois mètres. Ainsi, les opérateurs d'abatteuses peuvent les voir de leur cabine et effectuer leur travail plus facilement. L'élimination des chicots rend le milieu de travail plus sécuritaire et permet de réduire les risques d'accidents. Une initiative qui a valu aux Entreprises Luc Filion, situées à Des Ruisseaux, de remporter les honneurs dans la catégorie Établissements de 21 travailleurs ou plus.

Matériaux Blanchet inc. : on rive le clou au danger! Chez Matériaux Blanchet inc., une entreprise située en Abitibi-Témiscamingue, on doit faire l'entretien des dents des trois scies tronçonneuses toutes les trois semaines. Ces dents sont fixées au centre de la scie à l'aide de rivets. Pour retirer les rivets, on doit utiliser un poinçon et donner des coups de marteau. Pour fixer les dents, on donne également des coups de marteau sur les rivets. L'affûteur et ses collègues ont conçu une presse hydraulique qui extrait les rivets ou qui les fixe. On appelle « dériveteuse » cette presse hydraulique qui est fixée à une table mobile. Cette réalisation élimine les risques de blessures aux membres supérieurs qui résultaient de mouvements répétitifs et d'efforts excessifs. De plus, le nombre de blessures dues au maniement du marteau a diminué. Quant au bruit aigu attribuable au martèlement, il n'existe plus. Voilà pourquoi Matériaux Blanchet inc. remporte le Prix reconnaissance dans la catégorie Grandes entreprises.

Des idées qui font du chemin! Le Prix reconnaissance a été rebaptisé et deviendra, à compter de 2005, le Prix innovation en santé et sécurité du travail, un nom qui rend mieux hommage à l'ingéniosité et à l'esprit créateur des lauréats et des autres participants. Ajoutons qu'en 2005, le concours s'étendra à toutes les régions du Québec, parce que des bonnes idées, il y en a partout! De plus, une finale provinciale sera organisée, de façon à souligner les bons coups des lauréats à l'échelle du Québec.

Pour en apprendre davantage sur le Prix innovation, pour y participer et pour voir les vidéos illustrant les réalisations lauréates, consultez notre site web : www.csst.qc.ca/asp/Innovation_2005/index.htm

Logo Editions CR
Éditeur/Publisher
2 X 4
Subscription
Abonnement
Kit media


Salons et
événements

Trade Shows
and Events

new


info@technibois.com